Je joins ma voix pour que l'on se base sur les connaissances scientifiques d'abord lorsque vient le temps d'analyser les enjeux d'inégalités qui affectent la société québécoise.