Salle de presse

Pour le deuxième mois de suite, la détresse psychologique de la population québécoise continue d’augmenter, atteignant près du double du niveau de février. Dans le cadre de l’édition du mois de septembre du Baromètre des inégalités, un sondage Léger exclusif commandé par l’Observatoire québécois des inégalités et conduit dans la semaine du 4 septembre a posé la question suivante : « À quelle fréquence vous êtes-vous senti déprimé, désespéré, agité, comme si tout était un effort, anxieux et/ou bon à rien ? ». Le nombre de personnes ayant répondu « tout le temps » ou « la plupart du temps » a plus que doublé entre février et avril 2020, avant de redescendre en mai et en juin et de rebondir en juillet et en août. La détresse psychologique des femmes continue sa hausse en août, alors que celle des hommes débute à nouveau une augmentation. Quant aux jeunes de 18-34 ans, ils seraient toujours davantage affectés que les autres adultes.

Pour consulter le rapport : https://bit.ly/barometreinegalites

Faits saillants :

  • Le Baromètre des inégalités est un outil de suivi de l’évolution des inégalités au Québec depuis le début de la crise de la COVID-19. L’édition du mois de septembre présente 15 indicateurs publiés mensuellement.

  • Globalement, les inégalités ont continué à croître jusqu’en mai, avant de s’améliorer en juin. Certaines inégalités ont toutefois à nouveau augmenté en août, soit les inégalités de reprise et celles de détresse.

  • En août, le taux d’emploi (59 %) est remonté à 95% du niveau observé en février. Depuis le début de la crise, le taux d’emploi des femmes (55 %) se remet toutefois plus lentement que celui des hommes (63 %).

  • Les ménages moins nantis (ceux ayant un revenu inférieur à 40 000 $) et en particulier les jeunes (18 à 34 ans) sont les groupes ayant le plus bénéficié d’un soutien financier du gouvernement.

  • Le nombre de demandes en aide alimentaire au 211 était en août toujours près du double par rapport à février.

  • Toujours selon le sondage exclusif Léger, l’inquiétude financière est restée stable en août, mais demeure élevée. Ainsi, une personne sur six rapporte avoir eu peur de ne pas pouvoir payer ses factures ou ses frais d’habitation en août, comparativement à 7 % en février.

  • Les femmes, qui ont connu une inquiétude financière bien plus importante que les hommes à travers la crise, sont encore plus inquiètes en août qu’en juin. L’inquiétude financière est également en hausse pour les ménages avec enfants, les personnes de plus de 55 ans et les jeunes de 18 à 34 ans.

  • L’étude a été réalisée en partenariat avec Oxfam Québec

Image result for oxfam québec

 

 

À propos de l’Observatoire québécois des inégalités

Basé à l’Université de Montréal, l’Observatoire québécois des inégalités est un courtier de connaissances qui éclaire avec des connaissances scientifiques vulgarisées les réflexions et les prises de décision concernant les inégalités de revenu, d’opportunité et de qualité de vie.

 

-30-

Retour à la liste des nouvelles

Informations

Pour toute demande d’entrevue ou d’information, les médias peuvent communiquer avec :

Geneviève Joseph

Responsable des communications
g.joseph@observatoiredesinegalites.com
514 805-7893