Évolution des inégalités économiques au Canada et au Québec

 

Premier portrait général des inégalités économiques au Canada et au Québec de l’Observatoire, ce rapport détaille l’évolution des inégalités au cours des quatre dernières décennies et explore les causes qui contribuent à en expliquer les principaux constats.

La première section du rapport couvre l’éventail des inégalités de revenu, de richesse et de consommation, nous permettant ainsi de comprendre les dynamiques historiques et actuelles, ainsi que de faire le point sur le rôle de la redistribution. La deuxième section se penche plutôt sur trois groupes distincts : les hauts revenus, les bas revenus et la classe moyenne. Finalement, la troisième section s'interroge sur les principales causes des inégalités économiques.

Les inégalités représentent un enjeu grandissant, tant à l'échelle du pays qu'à l'international. Les discussions sur la concentration des revenus au sommet de l’échelle en ont amené plusieurs à se demander si le Canada dans son ensemble et le Québec en particulier étaient encore des sociétés égalitaires. Alors que cette question était déjà sur le devant de la scène, la pandémie de COVID-19 en a fait un enjeu prioritaire.

Ce rapport s’appuie sur une méthodologie comprenant une revue de la littérature scientifique et grise, une analyse de données secondaires ainsi qu’une analyse statistique qui combine différents indicateurs (revenu du marché, revenu total, revenu disponible) et différentes mesures.

 

L’Observatoire tient à remercier Emploi et Développement social Canada pour son soutien financier

Télécharger le rapport

 

Évolution des inégalités économiques au Canada et au Québec

Les inégalités économiques désignent des écarts injustifiés entre des personnes ou des groupes dans la distribution de ressources qui ont une valeur pour les membres d’une société. Plus précisément, on parle des inégalités de revenu, de richesse – ou de patrimoine – et de consommation.

Le Canada a connu une hausse des inégalités de revenu qui a persisté pendant quatre décennies. Elles ont surtout augmenté dans les années 1980 et 1990. Il y a peu de changement depuis le début des années 2000. Cette évolution est calculée à partir de l'indice de Gini.

Le Canada a aussi enregistré une hausse des inégalités de patrimoine à partir du milieu des années 1980, mais les données disponibles sont imparfaites. Il est notamment difficile de mesurer le patrimoine des familles les mieux nanties.

Les inégalités de consommation apparaissent plutôt stables au Canada de la fin des années 1990 à la fin des années 2000. Les données sont tirées d’enquêtes de consommation qui offrent un portrait incomplet, par exemple à cause de la sous-déclaration.

 

Télécharger la fiche thématique

 

 

Rôle de la redistribution

La comparaison du revenu avant et après transferts gouvernementaux et impôt démontre clairement le rôle des politiques sociales et fiscales sur l'atténuation des inégalités de revenu.

 

Au Canada dans son ensemble et dans chaque province, les inégalités de revenu du marché (avant transferts et impôt) sont nettement supérieures aux inégalités de revenu disponible (après transferts et impôt). Au Québec en particulier, les mécanismes de redistribution permettent de réduire d’environ un tiers les inégalités de revenu du marché calculées à partir de l'indice de Gini, ce qui en fait l’une des provinces les moins inégalitaires après les transferts gouvernementaux et le prélèvement de l’impôt.

 

Télécharger la fiche thématique