État des connaissances sur les enjeux d'inégalités associées aux solutions d'adaptation aux changements climatiques

Télécharger le rapport complet

 

Les faits saillants proposés dans ce document ont été rédigés à la suite d’un stage qui s'est déroulé durant l'été 2021, co- supervisé par Ouranos et l’Observatoire québécois sur les inégalités. Le mandat du stage était d’effectuer un état des connaissances sur les enjeux d’inégalités associées aux solutions d’adaptation aux changements climatiques, plus précisément de rendre compte des inégalités ayant été documentés au Québec et au Canada, ou sur un territoire aux enjeux climatiques, territoriaux et sociaux similaires en lien avec ces solutions. Il a aussi permis de repérer les lacunes et les pistes alternatives documentées dans la littérature scientifique et grise, ainsi que d’explorer les mécanismes et les méthodes d'analyse qui ont permis de répondre à des enjeux semblables. Pour ce faire, une revue de littérature ainsi que des entretiens semi-dirigés avec des personnes clés œuvrant dans différents domaines en lien avec les inégalités sociales et l’adaptation aux changements climatiques ont été effectués.

 

Faits saillants reflétant les résultats de la revue de littérature

  •  Des enjeux d’inégalités ont été documentés dans six catégories de solutions d’adaptation aux changements climatiques affectant la population québécoise.
  • Certaines catégories de populations sont particulièrement vulnérables en raison d’une exposition accrue et d’une faible capacité d’adaptation face aux impacts que peuvent engendrer les solutions d’adaptation aux changements climatiques, particulièrement les ménages à faible revenu, mais également les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite, les personnes qui s’identifient comme femme, les personnes en situation d’itinérance ainsi que les communautés autochtones et certaines populations issues de minorités visibles et immigrantes.
  • Plusieurs mécanismes permettent de repérer des enjeux d’inégalités économiques et de qualité de vie, tels que le suivi des valeurs foncières des maisons et les analyses distributives sur l’accessibilité physique et financière de certaines solutions d’adaptation.
  • Certaines pistes de réflexion proposant des alternatives aux solutions d’adaptation ont été identifiées dans la littérature comme pouvant réduire les inégalités; telle que la participation et la collaboration des populations particulièrement vulnérables, ainsi que des mesures sociales telles que des projets appuyant des logements communautaires et abordables.
  • Malgré les progrès considérables au cours des dernières années, la recherche sur les inégalités en lien avec les solutions d’adaptation aux changements climatiques est toujours confrontée à des lacunes :
    • certaines solutions (tel que les espaces bleus ou mesures d’ingénierie) ou secteurs d’activité (milieu agricole, milieu touristique) n’ont pas ou peu d’informations accordées aux enjeux d’inégalités, certaines populations et régions sont moins étudiées que d’autres et certains processus mériteraient davantage d'attention (tel que les méthodes de suivi et d’évaluation des solutions d’adaptation).
  • Il ressort de cet état des connaissances une nécessité de développer un cadre d’analyse des enjeux d’équités/inégalités associés aux solutions d'adaptation aux changements climatiques adapté au Québec.
  • Des recommandations sont formulées en ce sens et impliquent entre autres la trans/interdisciplinarité, les approches collectives et participatives. Un soutien financier par les instances gouvernementales et privées est nécessaire afin d’accompagner les universités et les organismes dans le développement de connaissances sur ce sujet de recherche relativement récent.
Retour à la liste des publications