Blogue de l'Observatoire

Un projet de l’Observatoire québécois des inégalités sélectionné pour intégrer l’incubateur civique de la Maison de l’innovation sociale

Par Raja Abid, chercheuse et Lorène Cristini, directrice générale adjointe à l'Observatoire

 

 

Le projet « Croissance inclusive : réduire l’empreinte inégalités des organisations » porté par l’Observatoire a été sélectionné parmi les 10 lauréats qui bénéficieront de l’accompagnement du programme d’incubateur civique de la Maison de l’innovation sociale. C’est un jury composé de représentantes et de représentants provenant des secteurs public, privé, communautaire et philanthropique qui a reconnu le caractère innovant du projet.

 

 

Croissance inclusive : réduire l’empreinte inégalités des organisations s’inscrit dans le cadre de Business for Inclusive Growth de l’OCDE et vise à bâtir un mouvement vers la réduction des inégalités sociales et économiques au Québec, amplifiées sur le marché du travail et au sein des organisations. Pour y parvenir, l’Observatoire souhaite mettre en place une démarche concrète d’intervention pour la réduction des inégalités au sein des organisations qui permet de 1) Sensibiliser les entreprises quant aux coûts et aux problèmes que posent les inégalités dans leur organisation ; 2) Faire un diagnostic de l’état des inégalités dans leur organisation ; 3) Proposer les meilleures pratiques en matière de réduction des inégalités ; 4) Faire du transfert de connaissances et diffuser les principaux apprentissages auprès d’autres organisations. Après avoir suivi une première cohorte d’organisations leaders de leur domaine d’activités, l’Observatoire a l’ambition de diffuser les meilleures pratiques à un secteur de l’économie en particulier puis à tout type d’organisation.

L’incubateur civique, qui a pour thème cette année « De la résilience en contexte de pandémie à la transition sociale et écologique », aidera à développer ce projet dont le potentiel d’impact socio-environnemental positif a été reconnu par la Maison de l’innovation sociale. Le programme accompagnera l’équipe responsable du projet, composée de Lorène Cristini et de Raja Abid, à concrétiser sa démarche notamment grâce aux efforts de maillage avec les organismes de financement et avec les milieux preneurs.

L’Observatoire félicite tous.tes ses co-lauréat.e.s de la cohorte 2021 et leur souhaite un parcours enrichissant et réussi au sein de l’incubateur civique !

 

Pour en savoir plus sur la MIS          S'inscrire à l'infolettre de l'Observatoire

 

À propos des autrices de ce billet

Raja Abid

Raja détient un doctorat en relations industrielles de l'Université de Montréal. Elle se spécialise en responsabilité sociale des entreprises et s'intéresse à l'impact des bonnes pratiques sur la performance organisationnelle et sur le bien-être des employés. Elle met ainsi son parcours antérieur en finance (baccalauréat et master en finance de l'Institut des Hautes Études Commerciales de Carthage - Tunisie) au service de l'humain et à la poursuite d'un progrès durable et égalitaire. Raja est actuellement membre du conseil canadien des normes et contribue au développement du positionnement canadien relativement aux normes internationales. Elle a également fait rayonner ses recherches à travers les conférences nationales et internationales et l'enseignement universitaire. 

 

Lorène Cristini

Lorène Cristini détient une maîtrise en stratégie, un D.E.S.S. en responsabilité sociétale et un baccalauréat en administration des affaires et études internationales. Elle a complété sa formation par un certificat en droit de l’Université de Montréal, la certification universitaire en gouvernance du Collège des administrateurs de sociétés et plusieurs programmes universitaires de l’école des dirigeants d’HEC Montréal, dont celui en développement organisationnel. Elle est membre de l'Association canadienne des parajuristes. Elle se spécialise dans les stratégies de responsabilité sociétale et d'impact social, ainsi qu’en stratégie organisationnelle et gouvernance d'OBNL. Elle a travaillé plusieurs années en conseil, comme directrice responsabilité sociétale, puis à des postes de direction d'organismes de bienfaisance en environnement, comme directrice générale et directrice stratégie, richesses humaines, finances et opérations.

Retour à la liste des nouvelles