Les inégalités dans l'actualité

La face cachée de la pauvreté rurale

Miriane Demers-Lemay
Radio-Canada

Si les élus parlent volontiers de la dévitalisation des régions, la pauvreté en milieu rural reste un sujet tabou qui pourrait faire l'objet de plus de mobilisation de la part des municipalités, plaide une chercheuse de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR).

« Les élus parlent facilement de revitalisation, certains disent que la pauvreté relève du provincial, d’autres répondent que, si on s’en occupe [des personnes en situation de pauvreté], tous vont venir dans leur municipalité », raconte la professeure en travail social au campus de Lévis de l’UQAR, Lorraine Gaudreau.

La chercheuse donne comme exemple un portrait dressé par Statistiques Canada, qui a déterminé que le taux de pauvreté variait entre 14,9 % de la population en milieu rural à 14,6 % en milieu urbain.

Elle observe que le thème de la pauvreté est tabou dans les milieux ruraux, lesquels sont souvent caractérisés par une plus grande solidarité, mais également par la stigmatisation.

« Parfois les services sont présents, mais on ne les utilise pas par gêne, honte », croit Lorraine Gaudreau.

Voir l'article complet

 

Retour à la liste des nouvelles